Les solutions pour le soudage et le coupage

Lez gas pour le soudage à l'arc électrique et la découpe thermique.

Sanarc ALU
Un gaz de protection avancé conçu pour souder l'aluminium.
Right Text
Les gaz que nous utilisons
Depuis les années 1970, les gaz de soudage ont connu une évolution qui a accompagné celle des machines à souder.
L'argon pour l'industrie métallurgique
L'argon est l'un des gaz les plus importants pour l'industrie métallurgique. Il est incolore, inodore, ininflammable et non toxique, ce qui garantit que le gaz peut être utilisé à très grande échelle. L'argon est généralement considéré comme l'un des meilleurs agents de protection dans l'air. De plus, c'est un gaz très favorable pour maintenir la stabilité de l'arc.
Le dioxyde de carbone pour l'industrie métallurgique
Le dioxyde de carbone est le gaz actif de choix, en particulier pour le soudage de l'acier au carbone. L'énergie, provenant de l'arc électrique, sépare le dioxyde de carbone en oxygène, le véritable gaz actif dans le processus, et en carbone. Le carbone remplace le gaz contenu dans l'acier, qui est perdu lors du processus de soudage, laissant la composition chimique du joint soudé inchangée.
L'helium pour l'industrie métallurgique
Comme l'argon, l'hélium est un gaz absolument inerte qui ne réagit en aucun cas. Grâce à son potentiel d'ionisation, il transmet plus d'énergie, ce qui apporte plus de chaleur dans le joint soudé. En outre, la faible densité de l'hélium élargit le cône de protection, ce qui facilite le refroidissement du joint soudé.
L'hydrogène pour l'industrie métallurgique
L'hydrogène est un gaz combustible et très léger qui a la propriété de se lier facilement avec l'oxygène. En raison de sa fonction désoxydante et de la contribution énergétique qu'il peut apporter au processus de soudage, l'hydrogène est utilisé en faible proportion dans les processus de soudage TIG et MAG.
L'azote pour l'industrie métallurgique
L'azote est un gaz qui, dans des conditions normales, est considéré comme inerte. Lorsque l'azote est soumis à des conditions extrêmes, comme un processus de soudage, il peut devenir réactif. En général, il est utilisé pur ou en mélange comme gaz de support.
L'oxygène pour l'industrie métallurgique
L'oxygène a prouvé sa valeur dans le processus de soudage MAG de l'acier au carbone en rendant le bain de soudure plus fluide. Comme l'oxygène est également responsable de la décarburation du joint soudé, il est également utilisé, en faible pourcentage, dans des mélanges.
L'acétylène pour l'industrie métallurgique
L'acétylène est un gaz combustible qui, combiné à l'oxygène, génère une température de flamme très élevée et une atmosphère qui peut être utilisée dans le soudage du brasage et d'autres technologies d'oxy-fuel Son instabilité est résolue en le stockant dans des cylindres spéciaux qui contiennent une masse poreuse préalablement saturée d'un solvant (Acétone ou DMF). L'acétylène est ensuite dissous dans le solvant afin de le rendre stable et sûr à utiliser.
Avez-vous des questions?
Chez Nippon Gases, nous sommes appelés "The Gas Professionals" pour une raison. C'est parce que nous sommes capables de résoudre tous vos doutes et problèmes.